Si personne n’est plus surpris des propos outranciers à répétition de la majorité

présidentielle, le discours et les annonces du chef de l’Etat à Grenoble ont cette fois

dépassés un seuil critique alarmant.

Unanimement dénoncés, les amalgames entre

immigration et délinquance, conduisent à des propositions insupportables, indignes d’un

Etat de droit, en plus d’être, pour certaines, juridiquement douteuses.

En matière de politique pénale, les vieilles recettes répressives simplistes, comme celles

des peines planchers ou des peines incompressibles sont resservies, alors même que la

preuve de leur inefficacité est faite depuis longtemps. Le retrait de la nationalité instaure

une discrimination inacceptable.

Combien de temps encore devrons-nous supporter que l’équilibre, sur lequel repose tout

système pénal, entre protection des libertés individuelles et défense de la société soit à ce

point mis à mal ? Combien de temps tolèrerons-nous des discours électoralistes,

sécuritaires et xénophobes ?

Le SNEPAP-FSU refuse cette politique qui divise,

dresse les personnes les unes contre les autres en désignant des boucs émissaires

Le SNEPAP-FSU appelle à participer aux manifestations du

samedi 4 septembre à Paris et partout en France

Pour consulter les lieux de rassemblement et de manifestation : http://nonalapolitiquedupilori.org/wpcontent/

uploads/2010/08/Manifestations-du-4-septembre-2010

Pour exprimer votre opposition, signez en ligne l’« Appel Citoyen, face à la xénophobie et à la

politique du pilori : liberté, égalité, fraternité » : http://nonalapolitiquedupilori.org.

pdf_Manif_du_4_septembre_-