Suite à la réunion intersyndicale (SNEPAP-FSU et UGSP-CGT) du 15 Février 2011, les

personnels d’insertion et de probation du SPIP Seine et Marne – Antenne Fontainebleau

ont décidé de mener des actions pour infléchir la position de l’Administration, pour

demander des moyens supplémentaires et renouveler leur soutien aux collègues

incriminés par le rapport de l’Inspection Générale des Services Pénitentiaires.

Il a ainsi été décidé de mettre en place les actions suivantes à compter du 16 Février 2011 :

· transmission des rapports, fax, courriers à la Juridiction et aux partenaires avec le

bandeau intersyndical d’information suivant : « Le SPIP rappelle que le présent

rapport constitue une évaluation de la situation dans le présent contexte. En aucun

cas, le SPIP ne peut être garant ni du comportement de l’intéressé, ni de l’absence du

risque de récidive »

· envoi d’un courrier intersyndical aux élus locaux et nationaux.

· appel à l’organisation d’une manifestation nationale.

Nous demandons au SNEPAP-FSU et à l’UGSP-CGT de s’unir pour défendre les

revendications des personnels syndiqués et non syndiqués, à savoir une réelle prise en compte

de la charge de travail des SPIP, un comptage juste des personnels, un recrutement adapté

antenne par antenne et la reconnaissance de notre métier.

A NOS COLLEGUES DE NANTES ET DE RENNES :

Notre soutien, s’il n’est que moral, reste entier.