Depuis le 20 mai 2009, la DI de Lille a mis en place un Comité de Pilotage (COPIL) dans le but de réorganiser les SPIP de sa région.

Divisé en quatre groupes de travail ce COPIL a pour but principal d’établir un état des lieux

et des préconisations sur les différents thèmes suivants :

1) Prise en charge des publics

2) Organisation du travail par rapport aux publics pris en charge

3) Conditions de travail des personnels

4) Configuration et couts des SPIP (dont la localisation des antennes de la région)

Lors de la dernière audience qui s’est tenue le 17 avril 2009 à l’initiative du Directeur

Interrégional, M. JEGO, les représentants régionaux du SNEPAP/FSU avait demandé à ce

que ce comité de pilotage soit composé de personnels de terrain de chaque corps de la filière

d’insertion et de probation.

Quelle ne fut donc pas notre surprise en découvrant :

"-" Premièrement que les participants au COPIL avaient été désignés par la Direction

Interrégionale dans la plus totale obscurité.

"-" Deuxièmement que le COPIL n’incluait que deux conseillers d’insertion et de

probation
(Deux DSPIP, deux Chefs d’Etablissement, trois DIP, non comptant les

représentants de la DI) alors que venaient d’être créés quatre groupes de travail.

"-" Troisièmement que les organisations syndicales représentatives de la filière n’aient pas

été conviées à participer à ces travaux de réflexion essentiels quant à l’avenir de la

région

Le Bureau Régional du SNEPAP-FSU exige donc, à l’occasion du remplacement des

personnels du COPIL quittant la Direction Interrégionale :

"-" Que deux conseillers d’insertion et de probation supplémentaires soient désignés, afin

que ce corps soit représenté dans chacun des groupes de travail

"-" Que l’appel d’offre soit ouvert à tous les conseillers d’insertion et de probation de la

Direction Interrégionale

"-" Que les organisations syndicales représentatives soient invitées à participer aux

différents groupes de travail et soient informées des travaux déjà réalisés par le COPIL

A cet effet, le Bureau Régional du SNEPAP-FSU appelle son homologue de l’UGSPCGT

à se joindre à lui dans une intersyndicale absolument nécessaire sur cette question.

pdf_Tract_COPIL_-_09-10-09