Alors que la Garde des sceaux se gargarise d’être à la tête du seul Ministère, avec

celui de l’Enseignement supérieur, qui verra son budget augmenter en 2011, le Conseil de

l’Europe classe la France au 35 ème rang de 45 Etats européens pour les dépenses sur

ce poste, derrière….la Moldavie, l’Arménie, la Roumanie ou la Russie !

L’état des ressources humaines est catastrophique :

Suppression de postes chez les magistrats qui rendent déjà la Justice dans des

conditions désastreuses…à la Protection judiciaire de la jeunesse….un recrutement

ridicule au sein de l’Administration Pénitentiaire, lequel ne couvre même pas les départs à

la retraite et laisse pantois face à l’accroissement des charges de travail appelé par la

multiplication des lois pénales !!

Les Conseillers d’insertion et de Probation aixois, chargés du suivi de 150 à 200

personnes sous main de justice en milieu ouvert, ne peuvent plus répondre à leurs

missions, alors que chaque fait divers est l’occasion d’une saillie gouvernementale et

présidentielle sur l’insoutenable récidive…

Les établissements pénitentiaires d’Aix en Provence et de Salon de Provence sont

en tension croissante avec une surpopulation inhabituelle, des personnels de surveillance

en sous effectif, souvent isolés à leur étage et complètement débordés (1 agent pour 3

ailes et près de 100 détenus) , des incidents qui se multiplient en nombre et en gravité…

Que ceux qui opposent réinsertion et sécurité se rassurent, à l’heure actuelle, il n’y

a ni l’un ni l’autre !!

Des moyens matériels pitoyables !

Les agents se demandent parfois si ils travaillent dans l’administration régalienne

de la 5ème puissance mondiale ou sans un pays sous développé avec des difficultés

ahurissantes pour se procurer les matériaux de base : papier, stylos, dossiers, fax,

photocopieuses… la sécurité, objet d’une logorrhée gouvernementale et médiatique, n’a

pas la même valeur pour tous : talki walkis et alarmes portatives en sous nombre et

défectueux !

Un budget en faillite lorsque ne sont plus payés pendant des mois les fournisseurs,

les intervenants, les experts, les heures supplémentaires, les frais de déplacements, les

avancements de carrière…..

Le SPIP d’Aix en Provence entend l’appel lancé par les

organisations syndicales inter-professionnelles Justice, et appelle

tous les acteurs de la Justice d’Aix et de Salon à se mobiliser !

Lundi 15 novembre, les personnels d’insertion et de probation, soumis au

statut spécial leur interdisant le droit de grève, prendront leurs responsabilités :


Pas d’entretiens en détention

Pas de réponse aux sollicitations téléphoniques

Pas de participation à toutes les commissions institutionnelles et partenariales

Pas de saisine sur le logiciel APPI

Information des partenaires et des médias

Actions communes avec les autres personnels mobilisés

Les personnels d’insertion et de probation ont montré leur

détermination au printemps 2008 à travers un mouvement historique

pour ce corps de métier.

Ils ne se défileront pas à l’heure de la mobilisation de toute une

administration !



www.ugspcgtpacacorse.org www.snepap-paca.org

pdf_15_11mouv-1