PDF - 156 ko
cliquez pour télécharger en PDF

Des publications de postes camouflées !

Avant de débuter la CAP, les RP du SNEPAP-FSU ont souhaité, une nouvelle fois, rappeler à

l’administration nos exigences sur les publications de postes en Administration Centrale, en DISP ou à

l’ENAP.

Nos interrogations sur les intentions de l’administration sont légions, surtout après ce nouveau couac sur la

publication du poste d’adjoint au sous-directeur de PMJ qui n’a été publié chez les DPIP qu’après

l’intervention de la Secrétaire Générale du SNEPAP-FSU auprès du DAP. Doit-on comprendre que les jeux

sont déjà faits et que l’administration a ses propres candidats ?

Rabâcher que les DPIP possèdent des capacités et des compétences identiques à celles des DSP ou des

Attachés pour occuper des emplois supérieurs de catégorie A, devient malheureusement une triste habitude

pour le RP du SNEPAP-FSU face à une administration toujours aussi sourde et à court d’arguments.

Le SNEPAP-FSU a donc logiquement revendiqué la nomination d’un DPIP à ce poste à la DAP.

La gestion des postes offerts aux catégories A ne doit pas écarter les DPIP dont le statut oblige aujourd’hui

l’administration à leur proposer ces postes.

Si la DAP n’entend pas ce discours au moment où la circulaire de politique pénale de la Garde des Sceaux

place une fois encore les missions des SPIP au coeur des priorités, au moment où s’ouvre la conférence de

consensus avec une thématique autour de la probation, quand est-ce que sera-t-elle en capacité de

l’entendre ?

L’administration, par la voix de M. AMIOT-CHANAL, nous répond que la publication des postes est respectée.

Que néanmoins, il entend nos propos et qu’il portera à la connaissance de l’Administration Pénitentiaire nos

remarques….. !

Une IFO pour bientôt mais sans rétroactivité !

L’administration nous a informé de l’accord explicite de la DGAFP sur la mise en oeuvre de l’IFO pour les

cadres de la filière au dernier trimestre 2012, conformément aux accords signés par le SNEPAP-FSU en 2009.

La rétroactivité de versement de cette prime étant impossible juridiquement, le SNEPAP-FSU va solliciter

une prime exceptionnelle pour les cadres concernés eu égard au retard pris par l’administration sur ce

dossier.

Mobilité des DPIP à Marseille, des arrangements entre amis !

Les RP du SNEPAP-FSU ne veulent pas être tenus pour responsable de l’arrivée d’un nouveau chef d’antenne

à Marseille au terme d’une telle imposture.

Rappelons, pour mémoire, qu’en juin dernier, la candidature d’un DPIP sur le poste de chef d’antenne

Marseille a été refusée par l’administration, celle-ci préférant republier le poste ! Ce refus a entraîné la

vacance du poste, laissant une des antennes SPIP les plus importantes de France sans DPIP.

Et aujourd’hui lors de cette CAP, l’administration nous explique qu’il y a urgence à pourvoir le poste et

entérine le choix d’un candidat hors critères, par le DFSPIP de Marseille, l’ancien DFSPIP et la DISP de

Marseille.

L’administration a donc hier une nouvelle fois tordu ses propres principes (pas de mobilité avant au

moins 18 mois de résidence sur le même poste), en acceptant la candidature d’un des deux

postulants.


Rappelons que le SNEPAP-FSU a toujours combattu le profilage des postes qui affaiblit notre droit à la

mobilité, sauf pour les postes d’adjoints du DFSPIP. Les petits arrangements entre amis ne peuvent être

cautionnés, y compris pour des raisons liées à une situation personnelle ou sociale qui autorisent les

dérogations…

Les RP du SNEPAP-FSU dénoncent cette gestion « à la petite semaine » portée par l’administration qui

met à mal les services et qui décrédibilisent ceux qui l’ont portée !

Nominations de DFPIP

Le choix de nomination appartient in fine à l’Administration, et ce quelques soient les avis des OS en CAP.

Nous constatons aujourd’hui que le combat mené par le SNEPAP-FSU pour que les services effectués en tant

que CSIP soit pris en compte dans le calcul de l’ancienneté en catégorie A a porté ses fruits puisque de jeunes

collègues peuvent accéder à des emplois fonctionnels de DFSPIP.

Une fin de CAP indigne !

Au moment où la CAP étudiait la titularisation des DPIP 4, M. AMIOT-CHANAL a décidé de précipiter

la fin de la CAP au motif qu’il devait se rendre avec le DAP à un rendez vous !
Alors même que

l’examen des situations individuelles de nos futurs collègues, notamment ceux pour lesquels la

titularisation était en question, n’était même pas achevé !

Les RP du SNEPAP-FSU se sont offusqués de l’attitude du président de la CAP, en rappelant que le calendrier

des CAP est établi par ses services, des mois à l’avance… Une fois encore, nous constatons le mépris

manifesté par l’administration à notre filière en général et au corps des DPIP en particulier. Comment peut-on

traiter avec autant de désinvolture une catégorie de personnels ?

Par chance, les collaborateurs de M. AMIOT CHANAL ont su réagir avec intelligence et respect en acceptant

de revenir à un examen attentif des situations des stagiaires et permettre la titularisation de deux d’entre

eux, suite à nos arguments.

LE SNEPAP-FSU S’INSURGE CONTRE LA MANIERE DONT L’ADMINISTRATION GERE LES CAP DES DPIP.

LES RP DU SNEPAP-FSU REVENDIQUENT UN VERITABLE DIALOGUE SOCIAL AVEC DES

INTERLOCUTEURS FIABLES ET IMPLIQUES.

Pour joindre les RP DPIP du SNEPAP-FSU :

Titulaire Hors Classe :

Catherine LUPION

SPIP 81 – Albi

tel : 05.63.38.86.70

port : 06 84 74 49 42

Titulaire Hors Classe :

Nicole BRETON

SPIP 77- Melun

tel : 01.60.56.70.20

Port. : 06.16.77.12.05

Titulaire Cl. Normale :

Pierrick LENEVEU

SPIP 30 – Nîmes

tel : 04.66.70.63.62

Suppléant Hors Classe :

Claude CHARAMATIEU

SPIP 94 – Créteil

tel : 01.41.78.58.00

fax : 01.41.78.58.09

Suppléant Hors Classe :

Dominique DOYEN

SPIP 88 – Epinal

tel : 03.29.29.16.70

Suppléante Cl. Normale :

Tiphaine MAHE

SPIP 44 – Nantes

tel : 02 51 25 03 35

Paris, le 3 octobre 2012.