La journée d’action du 14 avril a montré que la mobilisation dans les SPIP

est toujours forte !

Face à la situation de délabrement des SPIP et l’abandon des personnels face à une charge de travail

inacceptable, les personnels n’ont à ce jour que le rapport de force pour s’exprimer !

L’administration est incapable d’apporter la moindre réponse aux revendications des personnels que

celle de les réduire au silence et d’allumer quelques pathétiques contre-feux.

Mais il est désormais trop tard pour que les personnels

soient dupes de ces manoeuvres !

L’indigence des moyens dans les SPIP est ainsi aujourd’hui reconnue à tous les niveaux. Grâce à la seule

mobilisation des personnels le discours présidentiel a été battu en brèche, les médias et les politiques

ont pris conscience de cet état de fait. Maintenant, les responsables politiques ne peuvent plus l’ignorer,

il nous faut des moyens pour fonctionner dignement !

Alors que l’Inspection Générale des Finances mène son audit sur la situation des services, et que les

arbitrages en vue de la loi rectificative des finances qui seront rendus en juin sont en cours de

discussion,

les personnels des SPIP doivent maintenir la pression pour obtenir des moyens !

IL FAUT, DANS TOUS LES SERVICES, CONTINUER A CREER LES CONDITIONS DU RAPPORT

DE FORCE POUR FAIRE VALOIR NOS LEGITIMES REVENDICATIONS.

L’UGSP-CGT, le SNEPAP-FSU et la CFDT-INTERCO APPELLENT LES PERSONNELS

A UNE NOUVELLE JOURNEE D’ACTION NATIONALE LE 26 MAI 2011.

ENSEMBLE, RASSEMBLONS-NOUS DANS CHAQUE REGION POUR

DEMONTRER NOTRE DETERMINATION !

le 21 avril 2011

pdf_APPEL_AU_26_MAI