Les personnels du SPIP de la Somme, réunis

en assemblée générale, le 18/02/2011, décident de la poursuite du

mouvement initié le 09/02/2011 et appellent à :

"-" Un envoi mensuel au ministère du nombre de personnes suivies par

CIP-ASS

"-" un refus d’assurer (et ce pour une durée indéterminée) les taches

relevant du secrétariat en l’absence du personnel administratif (suite au

non renouvellement des contractuels ).

"-" la participation aux actions interprofessionnelles des 28 et 29 mars

2011 (manifestation nationale interprofessionnelle).

"-" au niveau de la M.A. : l’envoi d’un soit transmis au Directeur

Interrégional afin de l’avertir de la sortie d’une personne détenue, tant

dans le cadre d’une libération que d’un aménagement de peine

"-" à l’ajout systématique de cette formule à l’issue de chaque rapport :

« Le SPIP rappelle que le présent rapport constitue une évaluation

ponctuelle selon les éléments connus à ce jour. A l’évidence, le SPIP ne

peut, en aucun cas, être garant ni du comportement de l ‘intéressé ni de

l’absence du risque de récidive ».

Nous demandons la tenue d’une réunion avec notre direction dans les

meilleurs délais afin de clarifier notre position et avoir des directives

précises quant à la répartition des dossiers entre les agents.

NOUS EXIGEONS l’ADOPTION D’UN PLAN D’URGENCE

ACTANT LE RECRUTEMENT D’AGENTS TITULAIRES (PIP+PA)

EN NOMBRE SUFFISANT.

Amiens le 24 février 2011

pdf_TRACT_fev_2011