Les personnels du SPIP de Longuenesse Saint-Omer tiennent à porter à la connaissance des

autorités, de la hiérarchie et des collègues de la Direction Inter-Régionale de Lille que la

nouvelle organisation de service imposée par la direction Départementale du SPIP entraîne en

fait sa désorganisation .

La multiplication des interventions en milieu fermé, en milieu

ouvert, des permanences (cf : tableau en pièce jointe) a pour conséquences :

"-" un planning ingérable au quotidien, d’autant plus en période de congés.

"-" Des difficultés voire une impossibilité de prendre en charge les actions transversales et le

travail partenarial tant en milieu fermé qu’en milieu ouvert (abandon du module alcool,

politique de la ville,partenariat TIG , culture, santé, formation, indigence…)

L’ensemble des personnels du SPIP de St-Omer

"-" Eprouvent un sentiment de mépris de leur Direction Départementale. Pourtant, attentifs

au développement des aménagements de peine, de la structuration du quartier arrivant, du

respect de la circulaire du 19 mars 2008 relative aux missions et méthode d’intervention

des SPIP, ces personnels avaient travaillé et fait des propositions concrètes et raisonnables

qui n’ont jamais été retenues par sa direction.

"-" Redoutent une remise en cause des missions du SPIP tant en milieu fermé, qu’en milieu

ouvert. La DSPIP a déclaré, lors de réunions de service, que le suivi des probationnaires

n’était plus une priorité.(le travail en milieu ouvert en général) Sa priorité est la

labélisation du quartier arrivants et l’augmentation des aménagements de peine sous écrou

(hormis les LC, suspension et fractionnement de peine, 723-15…)

Par conséquent, les agents du SPIP appliqueront ce planning, dans la

mesure du réalisable, dès la diffusion de ce tract.

Il est à noter que la permanence de service milieu fermé n’a pas été

planifiée ainsi que la commission PEP, indigence, classement…

Tout ceci se passe dans un contexte de départ, une collègue AS a été détachée,

une collègue CIP a été mutée et non remplacée, une collègue stagiaire a

démissionné, une collègue secrétaire a pris une disponibilité