Le comité technique ministériel (CTM) s’est tenu en l’absence du garde des sceaux fraîchement reconduit dans ses fonctions.
Malgré son souhait d’être « le ministre du dialogue, de la concertation et de l’action », pour la FSU Justice, ce nouveau quinquennat s’inscrit totalement dans la continuité du précédent.

S’agissant des deux seuls points à l’ordre du jour, et ce, conformément à son opposition à la loi de transformation de la fonction publique, la FSU-Justice a voté contre les deux textes présentés et déplore que l’administration impose l’organisation du vote électronique pour les prochaines élections professionnelles sans être en mesure de proposer aux organisations syndicales des moyens de communication suffisants.

Compte-rendu comité technique ministériel CTM 24 mai 2022 (002)