Ces deux C.T. interviennent après que la CGT et le SNEPAP-FSU aient refusé de siéger au C.T., initialement prévu le 17 octobre, estimant l’ordre du jour trop chargé, et n’ayant pas reçu les documents de travail (projet de réorganisation des Baumettes et de Luynes).

Le C.T. du 21 novembre a débuté par la lecture des déclarations liminaires de la CGT et du SNEPAP-FSU, regrettant une organisation bâclée, que ce soit dans la préparation de ces réunions, comme dans la consultation sur la charte des temps et les critères de mobilité des agents du SPIP 13.

Les O.S. s’accordent pour solliciter du DFSPIP des actions concrètes, du sérieux et de la rigueur.

Les O.S. refusent la présence des chefs d’Antenne de Marseille et d’Aix, n’étant prévenues que le jour même.

Plusieurs points ont été évoqués :

PDF - 162 ko
cliquez ici pour télécharger en PDF