Sur de très nombreux sites, les Personnels Pénitentiaires en action ont montré encore une fois, aujourd’hui, dans la plus grande dignité et le plus grand courage leur mécontentement face à la politique de destruction massive, menée par le gouvernement vis à vis de l’Administration Pénitentiaire.

Encore une fois, dans certains endroits, les forces de police, sur ordres, ne leur

ont pas fait de cadeaux, en usant de la force (boucliers, matraques) mais aussi de

gaz lacrymogène.

L’entente syndicale tient à rendre hommage à toutes ces femmes et hommes de

l’Administration Pénitentiaire luttant vaillamment, pour un Service Public qu’ils

défendent haut et fort ! N’en déplaise à certains …

En effet, les revendications portées sont légitimes et justifiées dans la mesure où

lutter pour de meilleures conditions de travail, pour plus d’emplois et une

meilleure reconnaissance afin d’assurer correctement nos missions : c’est lutter

pour un service public digne du XXIème siècle dans lequel le dialogue social

jouera un rôle prédominant pour la mise en place des nombreuses réformes à

venir en totale concertation avec les Organisations Syndicales.

Des assemblées générales ont eu lieu, d’autres sont en cours ou auront lieu dans

la soirée !

Toujours dans la démocratie, les Personnels décideront ce qu’ils comptent

faire et comment ils le feront !

Honneur à eux, quelque soit leur décision !

D’ores et déjà, les sites de Fleury-Mérogis et de Fresnes ont décidé de

reconduire le mouvement les 1er et 2 décembre prochains !

L’entente syndicale demande au Ministre de la recevoir rapidement et avant les

rencontres bilatérales de présentation qu’il a déjà programmées : ce serait pour

notre nouveau Garde des Sceaux un signe adressé à l’ensemble des Personnels

sur la valeur qu’il accorde au dialogue social dans son ministère !

Paris, le 24 novembre 2010

pdf_Communiqu-_Action_du_24_novembre_2010