Le 22 mai prochain s’ouvrira le procès de Tony Meilhon dans le cadre de l’affaire « Laetitia Perrais ». Pour mémoire,

en janvier 2011, l’instrumentalisation politique du drame qui s’était déroulé à Pornic plongeait le Ministère de la

Justice, et plus particulièrement les Services Pénitentiaires d’Insertion et de Probation (SPIP), dans une mobilisation

sans précédent suite aux accusations du pouvoir en place contre ces services. Il était notamment reproché au SPIP de

Loire-Atlantique de n’avoir pas assuré le suivi de la mesure de Sursis avec Mise à l’Epreuve du mis en cause, à sa

libération. Après enquête, si aucun professionnel du SPIP de Loire Atlantique n’était finalement sanctionné, le

Directeur Interrégional des Services Pénitentiaires de la région « Grand Ouest » était remplacé dans ses fonctions,

décision validant la thèse d’une « faute » du service public pénitentiaire qui plane depuis sur ces services et les

professionnels dans leur quotidien.

PDF - 171.5 ko
cliquez pour télécharger en PDF