Le SNEPAP-FSU, en s’associant au Manifeste « Pour une peine juste et efficace », a réaffirmé sa volonté « d’une

politique de prévention de la récidive digne de ce nom articulée autour du développement de la probation et

cantonnant l’enfermement aux cas les plus graves1 », tel que ses mandats le revendiquent depuis plusieurs années.

Les auteurs du Manifeste ont également produit une note longue intitulée « Pour une politique pénale efficace,

innovante et respectueuse des droits », ayant pour objet d’aller plus loin que les déclarations du texte court, afin

de lancer des pistes de réflexion et d’avancer des propositions à l’appui de celles-ci. C’est dans cet esprit de débat

constructif, afin d’alimenter la réflexion des acteurs du monde judiciaire et de susciter leur éventuelle réaction,

qu’aujourd’hui, le SNEPAP-FSU se propose de commenter la note longue attenante au Manifeste pour lequel il

s’est engagé.

PDF - 252.3 ko