Snepap-Fsu

Lettre ouverte au SG du MJ concernant les psychologues

mardi 3 octobre 2017 par Webmestre SNEPAP-FSU

Monsieur VERCLYTTE,

le SNEPAP-FSU est heureux de vous apprendre qu’au sein du Ministère de la Justice, et dans le cas qui nous concerne, dans l’Administration Pénitentiaire, œuvrent des agents non titulaires – à savoir les psychologues- dotés de nombreuses compétences.

En effet, ceux-ci ont une grande capacité d’écoute, propre à leur métier bien sûr, mais qui va au-delà ; ainsi, ils écoutent avec attention depuis près de 6 ans (à raison d’une réunion par an !) l’annonce de la création d’un corps de psychologues au sein du Ministère de la Justice.

Plus d’informations ici :

PDF - 198 ko

De plus, les psychologues de l’Administration Pénitentiaire démontrent de grandes capacités d’analyse ! Ainsi, ils comprennent relativement vite ce que signifie « un projet de décret qui est parti au guichet unique interministériel » (entre autre information officielle de SDRH en juillet 2017) et peuvent en arriver aux mêmes conclusions que celles présentées par l’administration : le corps devrait être créé incessamment sous peu.

Les psychologues savent prendre en considération les délais qui leurs sont impartis ; ainsi ils entendent bien que la fin du dispositif Sauvadet au 13 mars 2018 implique une urgence à créer ce corps.

Les acquis de mathématique et d’algèbre font partis des compétences relevées chez nos psychologues de l’Administration Pénitentiaire ; ainsi quand ils font le décompte de votre projet de loi de finance pour 2018, ils arrivent au bon résultat en se disant – cette année encore !- que la création du corps de psychologues du Ministère de la Justice n’a pas été budgétisée ! À titre d’information, les psychologues AP représentent près de 1/3 de votre objectif des 1 000 postes !

Ils savent recueillir un ensemble d’information de différents interlocuteurs (DAP, SDRH, SG...) et synthétiser celles-ci ; encore une fois, on leur fait miroiter une fausse promesse, juste encore une année, promis...

Pour autant, les psychologues savent, malgré tout, monter des projets, dans la pluridisciplinarité ; comme de poursuivre leur militantisme au sein du SNEPAP-FSU pour dénoncer ce projet à la mise en œuvre abracadabrantesque !

Enfin, les psychologues préfèrent privilégier l’entretien réel plutôt que les nouveaux moyens de communication, dans l’intérêt de la création du lien à l’autre. C’est pourquoi le SNEPAP-FSU et son secteur psychologue vous sollicitent pour une audience, afin d’échanger sur la budgétisation de la création de ce corps, dont la naissance devrait arriver sous peu -d’après tous nos interlocuteurs qui se renvoient la balle bien sûr- !

Nous restons à votre disposition pour fixer cette rencontre, de préférence avant le 13 mars 2018.

Pour le bureau national
Rémy MOREUILLE-TASSART
Secrétaire Général

Cette lettre sera rendue publique.










RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives