Snepap-Fsu

ZOOM ARRIERE SUR LA CAP DES CONSEILLERS D’INSERTION ET DE PROBATION DE JUIN 2008

samedi 12 juillet 2008 par Webmestre SNEPAP-FSU

Dans leur déclaration liminaire, les représentants des personnels du SNEPAP-FSU ont évidemment évoqué le mouvement des personnels et le profond mépris ressenti de la part de leur administration.

Ils ont contesté les déclarations de l’administration sur des recrutements d’une importance sans précédent ces dernières années, qui prouveraient l’intérêt porté à la filière : en effet, ceux-ci sont considérablement minorés par l’absence de recrutement en 2006 et le nombre important de départs de l’AP chaque année. Le SNEPAP a rappelé à l’administration qu’elle ne pouvait pas davantage ignorer l’importante augmentation des charges de travail des SPIP liées à l’accumulation de lois nouvelles.

Ø Sur la formation
Les RP ont demandé un bilan de la formation dispensée aux personnes reçues au concours et titulaires d’un diplôme d’état d’ASS ou d’éducateur spécialisé.

Au sujet de la formation « nouvelle formule » : compte tenu des dérapages constatés en cours d ‘année dans un certain nombre de services, le SNEPAP a interrogé l’administration sur l’intérêt d’une prolongation de stage quand les difficultés repérées portent sur les écrits et non sur le stage, quand le stagiaire se retrouve avec un effectif équivalent à ses collègues titulaires, etc.
L’administration a reconnu la nécessité d’un système de suivi plus clair, et s’est engagé à un travail avec l’ENAP sur le contenu des programmes et le suivi des agents en formation.
Suites aux difficultés repérées chez certains CIP recrutés en qualité de travailleurs handicapés, et au questionnement sur les modalités de recrutement, l’administration a demandé aux OS de lui faire un écrit sur les éléments à prendre en compte, et les conditions indispensables à l’exercice de ce métier.
Les RP du SNEPAP-FSU ont demandé qu’il y ait systématiquement un psychologue dans les comités de recrutement.

Ø Sur la publication des postes :
Les RP du SNEPAP FSU ont déploré les délais (encore plus courts que l’an passé) imposés aux collègues pour le renvoi de leurs vœux.
Ils ont dénoncé l’annonce de l’affectation sur un SPIP et non plus sur une RA, qui a inquiété bon nombre de collègues. Même si, à notre demande, l’administration est revenue sur la note dans un message électronique, ils ont déploré l’absence d’information sur la réalité à tous les personnels.

Ø Sur la préparation de la CAP :
Après trois tentatives de mise en œuvre d’un logiciel de gestion des mouvements, l’administration a annoncé son intention d’attendre la mise en place de nouvelles applications. Comme les années précédentes, les RP ont travaillé avec leurs crayons, leurs gommes, et… leur mémoire
Malgré tout, les RP ont protesté contre le choix des dates de CAP, qui ne leur permettent pas un temps de préparation suffisant pour effectuer le travail de vérification des situations individuelles, phase incontournable pour que chaque collègue bénéficie de la cotation à laquelle il peut prétendre. . En effet, le travail préparatoire des CAP est souvent l’occasion de relever bon nombre de données inexactes dans la saisie des situations administratives

Ø Sur les postes proposés au détachement :
Les RP ont protesté contre l’absence de publication de la liste des postes proposés en 2007, et ont réclamé la liste pour 2008. L’administration s’engage à publier cette liste à l’issue de la CAP, et a indiqué qu’en 2007 il n’y avait rien à publier car il n’y avait pas de postes à proposer….

Ø Sur les postes à profil :
Depuis toujours, le SNEPAP FSU s’oppose à la mise en place de postes à profil sans définition précise des modalités d’attribution de ces postes : fiches de poste, conditions d’accès, appréciation argumentée des entretiens effectués par le service d’accueil.
Si la création de postes supplémentaires de responsables de formation dans toutes les DISP était semble-t-il utile, les RP du SNEPAP n’ont pas manqué de dénoncer les détournement effectués par certaines DISP qui les ont affectés sur d’autres missions sans en aviser l’administration centrale : là encore, c’est bien la marque d’un manque d’intérêt pour la filière PIP !
L’administration s’est engagée à demander par courrier aux DISP ce qu’ils ont fait de ces postes dits « fléchés » (c’est à dire affectés à une mission et à un service précis )

Ø Sur les recours en notation :
Les RP ont fait part de leur surprise de voir qu’aucun recours déposé ne soit examiné en CAP. L’administration a indiqué qu’aucun dossier n’était complet : il manquait notamment l’avis des DSPIP…

Ø Sur les ouvertures d’établissement :
L’administration indique que les dates d’affectation seront fixées avec les DISP, avec une même date pour tous les CIP affectés dans le même SPIP.

En conclusion, une CAP menée au pas de charge, un temps de préparation insuffisant et donc source d’erreurs. Comme tous les ans, beaucoup de promesses de l’administration, mais peu de résultats !










RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives