Snepap-Fsu

Suppression de l’ISS ou l’art du management de l’AP !!!

jeudi 10 avril 2008 par Webmestre SNEPAP-FSU

Il n’est pas besoin de rappeler la manière désastreuse dont l’Administration Pénitentiaire sait encourager ses équipes. Souvenez-vous juste par exemple des primes exceptionnelles de fin d’année. Si les agents des SPIP n’avaient alors pas été reconnus « méritants » (sic.), il faut savoir qu’il est désormais affirmé qu’un congé maladie ordinaire est systématiquement abusif !

En effet, qu’elle ne fut pas la surprise de ces agents administratifs et personnels d’insertion et de probation du SPIP du Pas de Calais qui se sont vus notifier le retrait de leur ISS pour la durée de leur congé maladie ordinaire. Ils avaient pour certains eu 5 jours d’arrêt en une année pour une grippe. C’est ce qu’on appelle de l’abus caractérisé !

A l’origine du zèle de notre hiérarchie, une circulaire de janvier 2008 qui généralise le retrait de l’ISS lors des congés formation ou maladie, sauf pour les femmes enceintes ou les hospitalisations. Toutefois, possibilité est laissée à l’encadrement de ne pas le faire. On peut imaginer en effet que sur un salaire déjà faible, le maintien de cette prime pendant une grippe peut participer à la motivation et à la reconnaissance des équipes, bref à un bon management. Dans quel esprit ce texte doit s’appliquer ? Dans celui de « l’intérêt du service public » : non seulement des garanties sanitaires pour les collègues et usagers, mais également de celui de la valorisation des agents à qui l’ont reconnaît le droit d’être parfois malade sans perdre une partie de leur salaire !

La contagion (sans mauvais jeu de mot !) vient d’être diagnostiquée dans le département voisin, le Nord, par notification des premiers cas de retrait ! La suppression systématique de l’ISS va être appliquée, et ceci de manière rétroactive au 1er février 2008 ! Au-delà de la démotivation qu’elle engendre, elle induit une perte financière qui peut mettre les agents dans des situations difficiles !

Pour le SNEPAP-FSU, si le principe même de la suspension des primes sur les congés maladie ordinaire est très contestable, sa systématisation est inacceptable,
ceci pour tous les agents de l’administration pénitentiaire !!!

Le SNEPAP-FSU a saisi la DAP, en urgence, pour que celle-ci :

- Transmette des instructions claires à l’attention des DIR afin de faire cesser ces pratiques inéquitables et qui, à minima, reprennent les termes de la note de février 2006 qui prévoyait un retrait d’ISS en cas d’abus avéré uniquement !

- Décide, dans l’intervalle, d’un moratoire sur l’application de la disposition de la circulaire prévoyant la suspension de l’ISS pendant les congés de maladie ordinaire.

Le retrait de l’ISS est la goutte d’eau qui fait déborder le vase !
Nous attendons donc clairement une réponse rapide et positive de la DAP envers les personnels !










RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives