Snepap-Fsu

STRASBOURG, le 13/04/2011

mercredi 13 avril 2011 par Webmestre SNEPAP-FSU

Les personnels de l’Antenne de STRASBOURG, syndiqués et non-syndiqués, réunis le
12 avril 2011 en Assemblée générale, ont décidé à la majorité de poursuivre la
mobilisation et de participer à la journée d’action du 14 avril 2011.

Puisque le Ministère ne nous entend pas, nous avons pris la décisions d’alerter les
intervenant locaux sur la situation de carence du SPIP du BAS-RHIN.

Nous mettrons cette journée à profit afin de rédiger et d’envoyer un courrier expliquant
les difficultés de notre service aux :
- Directeur Interrégional de la DISP EST
- Président du Tribunal de Grande Instance de STRASBOURG
- Procureur Générale près le TGI de STRASBOURG
- Directeur de la Maison d’Arrêt de STRASBOURG
- Directeur du SPIP du BAS-RHIN
- médecin du travail, Dr GONZALES
- Psychologue des personnels de la Direction Interrégional EST

Bien entendu, les actions décidées précédemment restent d’actualité jusqu’à nouvel
ordre :

- Boycotter les statistiques.

- Apposer le bandeau suivant sur tous les écrits professionnels : "Le SPIP rappelle
que le présent rapport constitue une évaluation de la situation dans le contexte
actuel. En aucun cas il ne peut être garant ni du comportement de l’intéressé, ni de
l’absence de risque de récidive".

- Inscrire dans le registre d’hygiène et de sécurité toutes les causes de stress et
d’insécurité auxquelles nous sommes confrontés dans l’exercice de nos missions.

- Refuser de prendre en charge les nouvelles mesures lorsque les dossiers sont
incomplets : retour au DIP + note interne dans APPI.

- Ne plus proposer de candidats pour les PPR.

- Adresser tous les mois une lettre d’alerte au DI et au TGI de STRASBOURG,
pointant le manque de moyens et les difficultés rencontrées par les agents du
SPIP 67 pour exercer leurs missions avec toute l’attention et la vigilance qu’elles
requièrent.

- Alerter les Parlementaires locaux sur le manque de moyens du SPIP 67 et les
inviter à venir constater sur le terrain les difficultés de mise en oeuvre des
politiques pénales actuelles.

- boycotter le Cahier Electronique de Liaison.

- boycotter les réunions de travail portant sur de nouveaux projets ou de nouvelles
actions.

- ne plus participer physiquement aux CAP mais rendre des avis écrits.

- inscrire sur tous les mails adressés aux partenaires la mention suivante :
"Travailleurs sociaux du SPIP 67 mobilisés".

- Respecter strictement le temps de travail hebdomadaire.

Le SPIP de STRASBOURG,
soucieux d’oeuvrer pour un service public de qualité,
fortement impliqué dans sa mission de prévention de
la récidive et respectueux des personnes qu’il prend
en charge appel à la poursuite du mouvement et se
réunira à nouveau le 5 mai 2011 afin de définir de
nouvelles modalités d’action.

Pour la CFDT Interco Anne-Marie BRISBOIS
Pour la CGT-Pénitentiaire Radaouge TIFRANI
Pour le SNEPAP-FSU
Kamel HAMZA











RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives