Snepap-Fsu

SPIP du Finistère : les caisses sont vides, le droit à la formation remis en cause

lundi 4 août 2014 par Webmestre SNEPAP-FSU

Suite à la rencontre de la section locale du SNEPAP-FSU avec le Directeur Fonctionnel du SPIP du Finistère le 27 mars 2014, nous avions relayé notre inquiétude concernant la gestion des frais de déplacements pour l’exercice 2014. Ainsi, nous avions dénoncé la baisse globale de l’enveloppe liée aux frais de déplacements du service, le passage des DISP aux SPIP de la gestion de frais liés aux formations des agents, et de la mise en commun des frais liés aux formations avec ceux liés aux déplacements nécessaires à l’exécution des peines (placement/maintenance de la surveillance électronique, enquêtes
723-15 CPP, permanences délocalisées....).
A cette occasion, le Directeur nous avait mentionné son obligation à venir de prioriser sur le budget alloué ces dépenses. Il avait clairement identifié les frais de
déplacement liés aux formations comme la variable d’ajustement à cette difficulté.

PDF - 209.9 ko
Cliquez ici pour télécharger en PDF

Nous y sommes ! Les premiers refus de formation pour les agents de notre département ont été prononcés : plus de frais de déplacements disponibles pour les formations, vous pouvez y aller mais à vos propres frais !

C’est notre droit à la formation qui est remis en cause !

Nous alertons la direction inter-régionale sur le fait que lier les dépenses de formation à celles nécessaires à l’exécution des peines peut entraîner un rabotage des premières. Par exemple, les décisions concernant les placements sous surveillance électronique ou encore celles décidant de la mise en place des heures de TIG (nécessitant donc une présentation sur le lieu) ne dépendent pas du SPIP mais des autorités judiciaires. Le SPIP ne maîtrise donc pas le volume de déplacements à réaliser sur demande des magistrats aussi la variable d’ajustement reste donc inévitablement les dépenses relatives à la formation. Or nous ne voulons pas qu’un choix s’instaure entre le droit à la formation des agents et l’exécution des peines de notre public !

Ces derniers mois, dans le cadre de la réforme pénale, les déclarations de notre Garde des Sceaux, de la Directrice de l’Administration Pénitentiaire, ou encore les dernières publications pénitentiaires mettent toutes en avant le développement nécessaire de nos méthodes de travail, de pratiques innovantes... le SPIP 29 n’a jamais été en reste et s’investit dans de nombreux projets innovants...mais nous ne pouvons le faire sans une formation continue à laquelle nous avons le droit !

La formation reste et demeure la condition sine qua non de la qualité et de la technicité des interventions des personnels des SPIP !

La section locale 29 du SNEPAP-FSU attend de la DISP et de la DAP un abondement supplémentaire pour nous permettre de clore l’année 2014 sans renoncer à nos formations ainsi qu’une révision des répartitions de l’enveloppe dédiée aux frais de déplacement.

La section locale SNEPAP-FSU du Finistère
Brest, le 31 juillet 2014










RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives