Snepap-Fsu

Réforme statutaire pour les directeurs pénitentiaires d’insertion et de probation, pourquoi il est l’heure...

mardi 12 janvier 2016 par Webmestre SNEPAP-FSU

De 
la 
juridictionnalisation 
de 
l’application
 des 
peines 
à 
la 
loi 
du 
15 
août
 2014
 relative 
à
l’individualisation
 des 
peines 
et
 renforçant l’efficacité
 des
 sanctions
 pénales, 
en
passant
 par
 une 
cinquantaine
 de
 lois,
 plusieurs 
centaines
 de 
décrets 
et
 de 
circulaires
d’application 
en 
10
 ans
 ;
 de 
la 
pression 
politique 
et 
citoyenne, 
inhérente 
à 
la
médiatisation
 des 
faits
 divers,
 à
 la
 récente 
reconnaissance
 politique
 de
 leurs
 missions,
 la
 compétence 
et 
l’exposition
 des 
Services 
Pénitentiaires
 d’Insertion 
et 
de
Probation 
(SPIP)
 et 
de 
leurs 
personnels 
se 
sont 
considérablement 
accrues.
 Pour 
les
personnels 
affectés
 en 
SPIP, 
l’accompagnement
 des 
personnes 
placées 
sous 
main 
de 
justice
 vers 
une 
sortie 
de 
la 
délinquance 
est 
une
 grande
 responsabilité.
 Aujourd’hui, 
la 
reconnaissance 
politique 
du 
SPIP, 
définitivement 
placé 
au 
cœur 
du
dispositif 
de 
lutte 
contre 
la 
récidive,
 doit 
se 
traduire 
par 
une 
reconnaissance 
matérielle
des 
responsabilités 
et 
des 
efforts 
engagés.


Le SNEPAP-FSU s’adresse aux DPIP, cliquez ici :

PDF - 1.9 Mo









RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives