Snepap-Fsu

RESTONS MOBILISES !

vendredi 27 mai 2011 par Webmestre SNEPAP-FSU

Lors de la manifestation du jeudi 26 mai 2011devant la DISP de Toulouse, les représentants de l’intersyndicale CFDT, SNEPAP et CGT ont été reçu par Monsieur Le DI :

 Nous avons dénoncé la situation critique des SPIP et le malaise intenable qu’y vivent tous les personnels. Ce n’est que la conséquence de la pénurie d’agents en nombre insuffisants sur le terrain !

 Nous avons réclamé des budgets pour permettre un recrutement conséquent de personnels aussi bien des Conseillers Pénitentiaire d’Insertion et de Probation que des Personnels Administratifs !

 Nous ne voulons pas que seuls les postes « gelés budgétairement » soient remis sur la table pour faire des effets d’annonce. Nous réclamons de nouvelles créations de postes !

 Nous avons dénoncé le manque de reconnaissance de l’implication des personnels dans la mise en place quotidienne de nos missions. Ces mêmes fonctionnaires subissent en plus de leur surcharge de travail (cf.
Rapport sénatorial Lecerf, nov. 2010), la pression des JAP et des Parquets.

 Nous réclamons la mise en place d’organigramme dans les SPIP afin d’en finir avec le bricolage au plan des Ressources Humaines !

 Nous refusons d’attendre le prochain fait divers pour qu’on reparle de nos services et qu’on fasse encore des discours démagogiques hors de la réalité des terrains !

 Le manque de fonctionnaires impose un travail au rabais. Ce n’est pas la conception que nous avons de la mise en place de nos missions. Une seule solution pour un travail de qualité : avoir des moyens humains donc la création d’emplois !!
En outre, nous refusons qu’on abandonne le Service Public de la Justice au privé !

 Nous réclamons le maintien du CTPSE, lieu de dialogue social nécessaire pour les SPIP !

Bien sûr, le DI reconnaît bien volontiers la situation plus que difficile des SPIP et le malaise permanent des agents, mais l’échappatoire est toujours le même : cela n’est pas possible de recruter car Bercy bloque ! La réponse est trop facile car c’est la volonté politique qui décide de libérer les cordons de la bourse.

Nous avons demandé que nos revendications soient transmises à la DAP et au Ministère de la Justice, afin que les arbitrages budgétaires du Gouvernement soient favorables aux SPIP. Monsieur Le DI s’engage à relayer le contenu de cette audience.

Encore merci à tous les participants. RESTONS MOBILISES !

L’Intersyndicale, Toulouse, le vendredi 27/05/11











RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives