Snepap-Fsu

MOTION D’ORIENTATION ADOPTEE AU XXVIII ème CONGRES NATIONAL DU SNEPAP-FSU

mercredi 1er avril 2015 par Webmestre SNEPAP-FSU

Une page se tourne. Le mandat qui s’est achevé clôt une étape de transition.
Non pas sur le fond. Notre organisation s’est appuyée sur la vivacité de son corpus idéologique et sur ses atouts, son approche multi-catégorielle, sa détermination et la motivation sans faille de ses militants pour l’élaboration d’une réforme pénale plus cohérente et répondre au légitime questionnement sur les pratiques professionnelles.
Une transition davantage sur la forme. Des responsables largement renouvelés, à tous niveaux ; de nouvelles modalités de travail à apprivoiser, avec un bureau national dispersé en province.
Une parenthèse s’est refermée. Le contexte d’intervention induit par la suppression de la seule instance de dialogue social dédiée aux SPIP a conduit, depuis 4 ans, les équipes militantes à batailler sans cesse pour rappeler la légitimité de notre organisation à porter sa vision d’une administration devant être plus respectueuse de l’ensemble de ses composantes. La création du CT SPIP replace le SNEPAP-FSU, renforcé par le dernier scrutin professionnel, au coeur des débats.

PDF - 187 ko

Cette évolution institutionnelle n’est cependant pas une fin en soi. Le SNEPAP-FSU devra consolider sa place et se faire entendre encore davantage, car nous savons combien l’équilibre est fragile. Se satisfaire de l’existant n’est pas une option. Aussi, le SNEPAP-FSU devra imposer la programmation de discussions statutaires pour la filière insertion et probation. Eu égard à la récente reconnaissance politique et juridique des SPIP, aux nouvelles responsabilités et contraintes qui pèsent sur leurs personnels, la construction d’un rapport de force pour ce faire ne doit pas être exclue.
Dans le même registre, le chantier prioritaire du mandat doit être celui de la création d’un corps de psychologues du Ministère de la Justice : ce projet doit, être mené à son terme sans délai.
Une réflexion, sans aucun doute alimentée à l’occasion de ce 28 ème Congrès national, devra nous permettre d’être mieux outillés pour porter les revendications intéressant les autres acteurs : personnels de surveillance et personnels administratifs en tête.

Le mandat précédent a été happé par les débats qui ont entouré la préparation, le vote et la mise en oeuvre de la loi du 15 août 2014, ainsi que par les élections professionnelles du 4 décembre 2014. Le mandat à venir ne sera pas pour autant un long fleuve tranquille. Il devra nous permettre de favoriser le développement du SNEPAP-FSU. Les excellents résultats de notre organisation à l’occasion des derniers scrutins locaux cristallisent les attentes et le potentiel de ses ressources militantes.
Accompagner les instances régionales et locales, multiplier les formations syndicales (sous toutes les formes), favoriser la circulation des informations et des connaissances sont autant de déclinaisons de ce que doit être l’axe du mandat 2015/2017. Resserrer les liens entre l’ensemble des composantes du syndicat, secteurs, instances, élus en CAP et Comités techniques nous permettra de consolider nos fondations.
Améliorer notre visibilité dans l’administration, notamment auprès des catégories de personnels dont le SNEPAP-FSU peine à attirer l’attention, et des jeunes professionnels, qu’ils soient élèves, stagiaires ou néotitulaires, est devenu une nécessité.

Enfin, le SNEPAP-FSU devra renforcer sa place au sein du réseau partenarial, source de partage des idées, accélérateur de leur diffusion, et vecteur d’amélioration de nos réflexions et de nos revendications.

L’administration pénitentiaire, dans la droite ligne d’un corpus idéologique que le SNEPAP-FSU porte depuis des décennies, bouleverse la vision de ses missions.
La reconnaissance des personnels, une organisation renforcée en son sein et entendue par ses interlocuteurs seront autant de gages de réussite pour les travaux engagés et à venir.

Signataires :
Olivier CAQUINEAU
Marion KAISER
Tiphaine MAHE
Nicolas FINIELZ
Joël JACOB
Olivier BOUDIER
Céline VIGUIE
Laura LALARDIE
Rémy MOREUILLE-TASSART
Aurélie DEMMER
Estelle CARRAUD
Charlotte CLOAREC
Sébastien DUMONT
Sylvain ROUSSILLOUX

Saint-Denis d’Orques, le 27 mars 2015










RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives