Snepap-Fsu

MOBILISATION DES TRAVAILLEURS SOCIAUX DU SPIP 84 ( Avignon – Le Pontet – Carpentras)

dimanche 13 avril 2008 par Webmestre SNEPAP-FSU

Le 29 avril, nous étions 500 rassemblés pour examiner le projet de réforme statutaire proposé par l’Administration Pénitentiaire. Ce projet, inscrit sur fond de révision générale des politiques publiques (RGPP), n’apporte aucune amélioration statutaire attendue par les personnels d’insertion.

Il prévoit notamment :
-  une réduction de la formation CIP à une année,
-  un alourdissement des conditions de mobilité,
-  une inégalité de traitement au sein et entre les services introduite par une modulation de primes,
-  la création d’un examen pour changer de grade,
-  un renforcement numérique et statutaire des personnels d’encadrement

Parce que nous sommes des travailleurs sociaux, et refusons de devenir des agents d’exécution des peines,

Parce que nous voulons être entendus par l’administration, être rémunérés à la hauteur de nos engagements professionnels, de notre charge de travail et de nos responsabilités,

Parce que nous ne sommes pas prêts à considérer nos collègues comme des concurrents, à ne prendre en charge que les détenus dont la peine est potentiellement aménageable, à être rémunérés selon le volume de dommages et intérêts que nous aurons pu recouvrir,

Parce que nous n’acceptons pas qu’un jeune professionnel puisse à peine payer son loyer ou qu’un agent à 15 ans de la retraite soit bloqué au dernier échelon,

Nous, travailleurs sociaux syndiqués et non syndiqués du SPIP Avignon – Le Pontet décidons à la majorité de nous associer au mouvement national mené en faveur de la revalorisation du statut des personnels d’insertion et de probation, selon les modalités suivantes :

-  boycott de toutes réunions institutionnelles et partenariales,
-  boycott du logiciel APPI et transmission des rapports urgents uniquement, manuscrits, accompagnés du présent tract
-  respect strict des 36H00
-  communication aux élus, aux juridictions, aux partenaires, à la presse
-  pétition signée et transmise au Garde des sceaux
EN MILIEU FERME :
-  boycott des entretiens ( sauf arrivants et urgences)
-  traitement des demandes par courrier
EN MILIEU OUVERT
-  suspension des convocations
-  boycott des permanences délocalisées en l’absence de véhicule de service
-  boycott des actions collectives ( stage citoyenneté…)

Ces actions sont mises en œuvre à compter du mercredi 07 mai 2008.










RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives