Snepap-Fsu

Le SPIP 88 : Antenne de SAINT DIE DES VOSGES mobilisée dans le cadre de l’intersyndicale nationale

samedi 10 mai 2008 par Webmestre SNEPAP-FSU

Réunis ce jour, les conseillers et conseillères d’insertion et de probation du SPIP 88 ont manifesté leur mécontentement quant aux modalités du projet de réforme statutaire qui les attend !

Alors qu’on présente les C.I.P comme les principaux acteurs de la prévention de la récidive, notamment à travers les dernières lois, alors qu’on nous demande toujours plus d’avis écrits, toujours plus de déplacements, toujours plus d’entretiens, il apparaît qu’aucune avancée sérieuse tant indiciaire qu’ indemnitaire n’est envisagée pour notre corps.

C’est pourquoi, le personnel d’insertion et de probation, à l’unanimité, a voté les actions suivantes qui prennent effet à compter de ce jour :

Actions en milieu fermé :

- Absence physique des travailleurs sociaux aux CAP. Un avis écrit sera transmis au JAP.
- Maintien des permanences mais, dans les limites de disponibilité que nous imposent un trajet en transport en commun

Actions communes au milieu ouvert et au milieu fermé :

- Boycott des réunions institutionnelles excepté le CTPD
- Insertion d’un message sur le répondeur téléphonique du service pour signaler que les travailleurs sociaux sont opposés à l’actuel projet de réforme statutaire.
- Arrêt de l’utilisation du véhicule personnel pour les déplacements professionnels et demande d’un véhicule de service
- Suspension des permanences délocalisées hors Saint-Dié
- Respect strict des 36h
- Lettre signée et envoyée à Mme le Ministre de la Justice, aux autorités locales et à la presse
- Boycott d’APPI . Transmissions des écrits par courrier.
- Boycott des fonctions secrétariales en l’absence de secrétaire

Nous attendons de notre hiérarchie un soutien dans cette mobilisation.

L’équipe tient à apporter les précisions suivantes :

L’antenne de Saint-Dié-des-Vosges depuis deux ans se résume à : · 4 travailleurs sociaux dans un espace de16.50 m2 (2.6m x 6.30) · 3 tables (bureaux), 4 ordinateurs, 1 photocopieur, 3 armoires à dossiers · 412 mesures · 1 ligne de téléphone pour 4 · pas de bureau d’entretien (utilisation de la salle des délibérés 9 demi-journées /Mois à se partager entre l’ensemble des TS · pas de secrétariat

Depuis deux ans , nous travaillons dans des conditions inhumaines (4 m2 par travailleur social) et indignes pour les personnes suivies (aucune confidentialité). Une solide motivation et un engagement sans faille ont été nécessaires jusqu’à maintenant pour affronter jour après jour une telle situation. Mais trop c’est trop ! Notre antenne est un exemple saisissant de l’absence totale de reconnaissance de notre hiérarchie tant au niveau de nos compétences que de notre investissement au travail ou encore de notre rôle prépondérant en matière de prévention de la récidive.

Le personnel d’insertion et de probation restera mobilisé jusqu’à ce que notre Administration revoit sa copie !!!










RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives