Snepap-Fsu

Le Mans : Non à l’injustice spectacle !

lundi 21 février 2011 par Webmestre SNEPAP-FSU

Le Mans, le 21/02/2011

Afin de se conformer au mieux aux exigences du calendrier médiatique du Président de la République Française une tête du monde judiciaire devait tomber hier avant la fin de l’après-midi.
C’est à présent chose faite !

Le Directeur Interrégional des Services Pénitentiaires de RENNES a été le malheureux élu de cette véritable opération d’injustice spectacle.
Tout comme l’ensemble des personnels de l’Administration Pénitentiaire il a dû faire face dans l’accomplissement de ses missions depuis des années à une pénurie de moyens soigneusement ignorée par nos gouvernants.

Il n’a pas réussi à faire ce qu’on ne lui a pas donné les moyens de faire … il va donc être sanctionné !

Outre l’inique humiliation publique d’une personne, le terme qui est mis aux fonctions du Directeur Interrégional des Services Pénitentiaires de RENNES constitue par ailleurs le symbole du mépris du plus haut niveau de l’Etat vis-à-vis des conditions catastrophiques de travail qui règnent actuellement au sein des Services Pénitentiaires d’Insertion et de Probation.
Les membres du SPIP 72 réunis en Assemblée Générale refusent de se résoudre à cet écœurant escamotage de la véritable question qui se pose actuellement en France : Veut-on se doter des moyens d’améliorer la prévention de la récidive oui ou non ?
Ils dénoncent donc la sanction prononcée à l’encontre du Directeur Interrégional des Services Pénitentiaires de RENNES et exigent que des normes de travail réalistes soient enfin fixées pour les Services Pénitentiaires d’Insertion et de Probation.
Cette politique ambitieuse de soutien à ceux qui sont en première ligne dans la prévention de la récidive sera bien plus productive que la désignation aléatoire d’un bouc émissaire.
Stop à la politique de la cohérence zéro : non aux sanctions … oui aux moyens d’action !

Afin d’obtenir la satisfaction de leurs revendications, les personnels du SPIP 72 ont adopté les principes d’action suivants :

→ aucune prise en charge de dossiers incomplets (hormis dans le cadre des convocations BEX)
→ mention sur chaque rapport transmis de la formule :
" Le S.P.I.P. rappelle que le présent rapport constitue une évaluation ponctuelle selon les éléments connus à ce jour. A l’évidence, le S.P.I.P. ne peut, en aucun cas, être garant ni du comportement de l’intéressé ni de l’absence de récidive "
→ participation à la manifestation nationale des personnels du monde judiciaire à Paris le 29 mars 2011
→ rencontre avec les parlementaires de la SARTHE
→ participation à une intersyndicale avec les magistrats de la SARTHE











RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives