Snepap-Fsu

La fonte des glaces touche le calendrier de formation des CIP11

jeudi 22 février 2007 par Webmestre SNEPAP-FSU

L’exaspération de la 11ème promotion de CIP est à son comble !!

Pèle mêle : Suppression de l’ISS - en cours de formation ! - lors des périodes de regroupement à l’ENAP ; Opacité des différences de montant des bulletins de salaires et aucune volonté d’explication de l’ENAP ; Probable hébergement en chambres doublées au prochain regroupement alors que les épreuves de titularisation approchent et rendent nécessaire le travail en dehors des cours...

Et voici maintenant qu’on modifie la durée et l’organisation de leur formation, ce qui achève de démotiver nos futurs collègues !

La direction de l’ ENAP a en effet informé la promotion de la nécessité de raccourcir la formation de 3 semaines (la première rognée sur le dernier stage SPIP, les deux autres rognées sur le dernier cycle ENAP). Selon les informations communiquées par la direction de l’ENAP, l’école se trouverait dans l’impossibilité d’héberger en juillet 2007 la promotion de CIP 11 et la promotion de CIP 12...
La méthode utilisée par l’ENAP pour pallier au problème est édifiante, on a fait « voter » la promotion qui devait choisir entre la peste et le choléra, à savoir : les 2 semaines restantes en juillet, en pré affectation dans les services (et comment faire pour trouver en si peu de temps un lieu d’hébergement alors que les affectations sont décidées au début de ce mois ?!!) OU l’avancement de la date de départ en congés, qui met en difficulté ceux qui, entre dates de mariages fixées et billets d’avion réservés, devront s’arracher les cheveux pour trouver (peut-être) des solutions !

Le temps de formation initiale nécessaire aux futurs fonctionnaires de l’Administration Pénitentiaire est donc lié... aux capacités d’hébergement de l’ENAP !
A la lecture de l’arrêté réformant la formation des CIP, on découvre que l’administration considère la durée de celle-ci comme une « variable ajustable » ! On ne se doutait pas qu’on pouvait tout simplement la réduire pour de simples raisons matérielles !

Le SNEPAP-FSU revendique des modalités de formation prévisibles et des principes de rémunération lisibles pour les élèves et les stagiaires.
Le SNEPAP-FSU insiste également sur le devoir, pour l’ENAP, de prendre en compte la nécessité de travail personnel qu’impliquent les épreuves de titularisation, dont la rédaction du mémoire, dans le choix de leurs conditions d’hébergement.










RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives