Snepap-Fsu

L’ENAP : un établissement pénitentiaire pour CIP ?

lundi 11 mai 2009 par Webmestre SNEPAP-FSU

Le temps est sans doute venu de rappeler que si l’ENAP est un établissement public, elle n’est pas pour
autant un établissement pénitentiaire.

Le temps est sans doute venu de mentionner que si l’ENAP est par moment surencombrée, elle n’en est
pas pour autant une prison de la République.

Le temps est sans doute venu de préciser que si l’ENAP forme aussi des personnels de surveillance, elle
ne se gère pas pour autant comme une détention.

Et pourtant ... Rappel des faits :
Fin avril 2009, un contrôle des présences des Conseillers d’Insertion et de Probation est effectué à l’issue
d’un cours. Alors que des personnels de l’ENAP procèdent à l’appel de rigueur, d’autres, en uniforme,
bloquent les portes d’accès, et donc de sortie, de l’amphithéâtre où se déroule la scène, provoquant la
stupéfaction et l’émoi des collègues en formation.
Un groupe, dont certains membres étaient suspectés de faire un peu trop de bruit, le soir, a même été
retenu un moment.

Trop, c’est trop !
Car effectivement, où a-t-on déjà vu ailleurs ce type de contrôle, si ce n’est en prison, auprès des
personnes détenues ?
L’ENAP, dirigée par un Directeur de Service Pénitentiaire ne serait plus seulement le reflet d’une
détention, elle en deviendrait le portrait !

Attention CIP 13, le transfèrement est proche ... En tout cas, les conditions en sont réunies !
Quand nos collègues stagiaires vont-il enfin connaître le poste qui les attend ? Le plus tard possible, bien
entendu : le taux « d’évasion » dans le corps ayant été relevé comme important, il convient de prendre des
précautions pour leur prochaine affectation ...

Ils quittent l’ENAP le 20 mai. Très bien. La CAP des titulaires étant prévue pour les 13 et 14 mai, ils
auront la liste des poste leur étant réservés le ... 18, dans le meilleur des cas !

Qui a dit qu’un nombre certain de CIP avaient, il y a un an, entamé un mouvement lié, à des questions de
reconnaissance ?
Toutes ces maltraitances d’une administration ou de son émanation
formatrice envers les professionnels qui la servent sont inacceptables.
Leur traitement vaut mieux que celui que vous leur avez réservé !

Bordeaux, le 6 mai 2009,











RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives