Snepap-Fsu

Fermeture de l’antenne SPIP de Morlaix

DE LA FERMETURE DE L’ANTENNE DE MORLAIX A LA CREATION DE NOUVEAUX ’’ECO-SPIP’’

mercredi 24 février 2010 par Webmestre SNEPAP-FSU

Le ministère de la justice milite paraît-il pour le développement durable.

Lors du grenelle de l’environnement le Premier Ministre demandait à chaque ministère de préparer un « plan administration exemplaire » pour prendre des mesures concrètes.

Le 09 février 2010, l’Administration Pénitentiaire a décidé à sa façon de participer à ce plan en proposant de fermer des antennes SPIP.
Sur un territoire peu ou pas pourvu en transports en communs, la voiture reste le seul moyen de déplacement permettant de traverser le département.

Chacune des 400 PPSMJ actuellement suivis à Morlaix rejettera donc dans l’atmosphère pour chacun de ses entretiens de suivi :

- 18000 grammes de CO2 s’il vient de Carhaix
 [1]
- 12300 grammes de CO2 s’il vient de Morlaix
 [2]
- 12900 grammes de CO2 s’il vient de Saint-Pol-de-Léon
 [3]

Face à l’énormité de ces chiffres, les personnels de Morlaix ne peuvent que contester l’impact environnemental de ces mesures.

Mais au-delà de ce bilan écologique désastreux, c’est le métier de CIP lui-même qui est mis en cause par ces mesures. En effet,

- plus de 50 % du public suivi ne possède pas ou plus de permis de conduire.

Ce public ne viendra donc pas au SPIP de BREST !

- Une grande majorité du public suivi perçoit les minima sociaux et n’a pas les moyens de s’offrir des titres de transport

Ce public ne viendra pas au SPIP de BREST !

- Ceux qui travaillent encore, ne pourront pas prendre constamment des journées de congés

Ce public ne viendra pas au SPIP de BREST !

Derrière la théorie des chiffres de pollution se trouve la réalité d’un absentéisme à venir de la part des PPSMJ qui se traduira inévitablement par des incarcérations en masse.

Ainsi, les CIP, ne voulant pas devenir Conseillers d’Incarcération et de Pollution, demandent à l’Administration Pénitentiaire de prendre en compte la réalité des territoires avant de décider de fermetures d’antennes.

CENTRALISER PLUS POUR INCARCERER PLUS ?

Nous soutenons tous les collègues concernés comme nous par les fermetures et ceux qui le seront prochainement, et qui ne le savent pas encore….

[1*Sur la base de rejet de CO2 d’une Citroën C1 essence, véhicule de service des CIP : 106 g/km
et des kilométrages et temps de trajets suivants :

Carhaix – Brest : 170 km et 2H15 aller-retour

[2*Morlaix – Brest : 116 km et 1h30 aller-retour

[3*Saint-Pol-de-Léon – Brest : 122 km et 1h45 aller-retour











RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives