Snepap-Fsu

(Entente) Seule la mobilisation permet l’ouverture de négociations !

jeudi 2 décembre 2010 par Webmestre SNEPAP-FSU

L’entente syndicale CGT – CFDT – FO – FSU a été reçue ce matin, 1er décembre 2010 à 8H15, par le nouveau Garde des sceaux, Ministre de la Justice et des Libertés, Michel Mercier, pendant plus d’une heure et demie.

Sur les points de revendications portés par l’entente syndicale, et considérant le contexte de mobilisation, l’entente syndicale a obtenu les décisions suivantes :

Sur les fermetures d’établissements, le Ministre de la Justice ouvre des discussions avec les organisations syndicales de l’entente syndicale, le 15 décembre 2010, pour entendre leurs propositions sur chaque établissement concerné. Les décisions ne seront encore pas arrêtées avant cette phase de concertation. A la suite de cela, le Ministre de la Justice, qui se rendra dans certains établissements concernés par la fermeture, prendra les décisions définitives. Concernant les antennes des SPIP, le Ministre a clairement indiqué qu’aucune fermeture n’était actée et qu’aucune décision ne serait prise sans ouverture d’une concertation préalable.

Sur l’emploi, le statutaire et l’indemnitaire, le Ministre de la Justice ouvre un groupe de travail dès le mois de janvier 2011 qui concernera toutes les filières.

L’entente syndicale a demandé la levée de toutes les sanctions que nous considérons injustes, et qui ont frappé certains agents dans le cadre du mouvement. Le Ministre de la Justice s’est donc engagé à ce que le Directeur de l’Administration Pénitentiaire fasse un rapport détaillé sur ce point et prendra à l’issue des décisions de maintien ou de retrait dans la foulée.

L’ouverture du dialogue par le nouveau Ministre de la Justice est un signal positif envoyé aux personnels. Néanmoins, il est clair que sans la mobilisation du terrain, rien n’aurait pu évoluer. C’est uniquement grâce à la combativité des personnels, dans un cadre unitaire et multi-catégoriel, que l’ouverture de négociations a été obtenue. En ce sens, même si celles-ci sont un premier signe encourageant, nous resterons extrêmement vigilants sur leur concrétisation réelle.

Les syndicats de l’entente syndicale attendent donc désormais, dans le cadre des négociations qui s’ouvrent, des avancées précises sur la question de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP), de l’emploi, de l’indemnitaire, du statutaire et du dialogue social. Si aucune garantie ne nous est apportée, nous serons contraints à nouveau de reprendre le chemin de la mobilisation, puisque comme nous venons de le prouver, seul le combat du terrain permet de faire aboutir les revendications des Personnels.











RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives