Snepap-Fsu

Déclaration liminaire CNAS plénier du 10 mars 2016

vendredi 11 mars 2016 par Webmestre SNEPAP-FSU

Monsieur Le Ministre,

Mesdames et Messieurs,

Après une année 2015 chargée de drame et de tragédie conjuguée à une crise économique qui s’installe au sein de notre société, une grande partie de nos concitoyens voient la perspective d’une amélioration de leur situation sociale s’inscrire dans un long tunnel.
La conjoncture a également montré qu’un nombre croissant de nos collègues connaissent le même sort :
Gel du point d’indice, coût de la vie élevé, etc... . Nous constatons de jour en jour plus de situations de précarité importantes et intolérables et une explosion des demandes d’aide et de secours.
La FSU Justice se félicite de la consolidation à l’identique, des crédits voués à l’action sociale ministérielle et espère que cela durera aussi longtemps que les besoins persisteront.
La FSU Justice, fidèle à ses valeurs, continuera à soutenir tout agent quels que soient sa catégorie, son grade et sa fonction car il en va de l’intérêt collectif.
Toutefois, la FSU Justice demande à ce que l’enveloppe dédiée aux aides et secours soit consolidée et que l’ensemble des fonctionnaires en bénéficient .Nous rappelons également que le rôle des assistant-e-s sociales-aux est primordial dans ce domaine dans la mesure où ils ou elles ont le contact privilégié avec les demandeurs.

Cliquez ici pour télécharger en PDF :

PDF - 273.2 ko

La FSU Justice réitère sa demande d’intégrer la CAFI pour y tenir son rôle d’organisation syndicale à part entière ; il en est de même concernant le conseil d’administration de la Fondation d’Aguesseau et ce, avec voix délibérative.

Dans l’attente du rapport concernant le référencement de la MMJ, nous demandons à ce que la complémentaire santé Justice réponde à l’équivalent sur ce qui lui est versé, aux demandes d’aides émises par ses adhérents. Pour la FSU Justice, la restauration demeure un secteur inégal en termes de prestations.
Nous considérons que ce moment de convivialité est un temps privilégié de consolidation d’un lien social.
En vertu du principe d’égalité de traitement, nous demandons à ce que les personnels de la PJJ puissent bénéficier des mêmes offres de restauration que l’ensemble des agents du Ministère de la justice.
La gratuité de l’accès aux restaurants administratifs doit être effective.

De même, la gratuité de la restauration à l’ENAP pour les élèves et stagiaires, demeure pour nous, une préoccupation à laquelle il va falloir trouver une réponse adaptée. Nombreux parmi les élèves et stagiaires, connaissent des situations de précarité aigüe et complexes, comme nous avons pu le constater lors des conférences budgétaires.

La FSU Justice soutiendra les projets de logement dont les demandes demeurent nombreuses dans les secteurs appropriés.

Le nombre de places de crèches, toujours insuffisant, est également à développer.
Un soutien accru est à envisager sur l’Ile de France en particulier.

La FSU Justice approuve la généralisation des licences sportives et encourage l’ASMJ à étendre plus encore, la programmation de disciplines pour les personnels.
En effet, la pratique sportive doit être proposée à celles et ceux qui le désirent, dans le cadre de leur travail, et ce, pour un mieux-être professionnel.

Les conférences budgétaires ont été des moments riches en échanges et informations .Elles ont reflété le travail sans relâche des collègues bénévoles sur le terrain que nous tenons à saluer. L’investissement de tous sur tout le territoire à profité à l’ensemble des agents du Ministère de la justice.
Néanmoins, elles ont aussi mis en lumière les difficultés inhérentes au manque de temps et de moyens.
Aussi, nous demandons à l’administration un soutien logistique à la mesure des actions menées. L’appui des DHRAS doit être plus conséquent et accentué.

Enfin, la FSU Justice souhaite vivement que le CNAS, instance au service de l’ensemble des personnels du Ministère de la Justice, oeuvre et consolide un travail associant tous les partenaires afin de voir aboutir les nombreux projets et ce dans le respect de la place de chacun.

Paris, le 10 Mars 2016










RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives