Snepap-Fsu

DRAME DE PORNIC : DEMANDE D’AUDIT AU SPIP 68

mercredi 2 février 2011 par Webmestre SNEPAP-FSU

Alors même que le drame de Pornic met en lumière l’absence ahurissante de moyens
dans les Services Pénitentiaires d’ Insertion et de Probation,

Alors même que la faiblesse des moyens dévolus au SPIP 68 ne peut qu’ accroître les
difficultés de réalisation de notre mission de prévention de la récidive,

Alors même que l’on voudrait nous faire croire que le drame de Pornic résulte de
dysfonctionnements locaux et n’engagerait pas l’ Etat dans les politiques budgétaires et
pénales qu’il met en oeuvre,

La section locale du SNEPAP-FSU 68 demande à la Direction de l’ Administration
Pénitentiaire de :
- Venir constater les conditions de travail des agents sur les antennes Milieu Ouvert du
SPIP 68.
- Venir constater que la charge de travail, qui devrait se monter à 60 dossiers par
personnels d’ insertion et de probation ( étude d’impact gouvernementale concernant
le projet de loi pénitentiaire et transmise au Sénat le 07 11 2008 ), se monte
aujourd’hui à 150 dossiers et plus par agent exerçant en milieu ouvert sur lesdites
antennes.

La section locale 68 du SNEPAP-FSU s’indigne des réponses simplistes données
par l’ Administration Pénitentiaire à la situation du SPIP de Nantes.

La section locale 68 du SNEPAP-FSU revendique l’attribution de moyens nous
permettant de faire face à nos missions.

Pour le SNEPAP-FSU

La section locale 68
Invitation transmise à :
- monsieur le Directeur Interrégional des Services Pénitentiaires
- mesdames et messieurs les Députés, Sénateurs, du département du Haut-Rhin

SECRÉTARIAT RÉGION–EST SNEPAP-FSU
15 RUE DU CHENE – 68100 MULHOUSE - TELEPHONE : 03.89.35.43.33. TELECOPIE : 03.89.35.43.30.

Mulhouse, le 03/02/11











RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives