Snepap-Fsu

COMPTE-RENDU DE L’AUDIENCE DISP DU 27 NOVEMBRE 2015

vendredi 27 novembre 2015 par Webmestre SNEPAP-FSU

Une audience portant sur les questions spécifiques aux SPIP s’est tenue le 27 novembre 2015 en présence du SNEPAP-FSU, de la CGT et de la CFDT.

L’administration était représentée par Mme DECROIX, Directrice Interrégionale, M. RAHMOUNI, DPIPPR, et Mme CAETANO, Responsable de l’Unité des politiques publiques d’insertion, en présence de Mmes FATH et ZIANI de l’URSEP.

Ont pu être abordés lors de cette audience les points suivants : les suites des enquêtes administratives réalisées par la DISP, la situation de plusieurs antennes de la Région, le dispositif PLAT, les POP.

SUITES DES ENQUETES ADMINISTRATIVES

Plusieurs enquêtes administratives ont été réalisées par la DISP : ALIP de Vesoul, ALIP de St Dié, antenne milieu fermé de l’ALIP de Strasbourg et, dernière en date, sur l’ensemble du département 57 (antennes de Metz, Thionville et Sarreguemines).

Les organisations syndicales ont une nouvelle fois dénoncé la méthode employée par la DISP pour la réalisation de ces enquêtes : anonymat de certains agents auditionnés non respecté (si aucun agent n’est cité nommément dans les comptes-rendus de ces enquêtes, la référence faite à leur fonction, à leur champ transversal permet de les identifier aisément), absence de présentation du compte-rendu
des enquêtes aux agents, grosses lacunes dans le suivi des préconisations effectuées, etc.
Les organisations syndicales ont par ailleurs dénoncé certaines préconisations qui traduisent une méconnaissance des missions des SPIP, et des textes qui les régissent (ex : absence de validation des rapports par l’encadrement). D’autres préconisations apparaissent comme farfelues (ex : pour les PSE, validation des modifications horaires par SMS).

La Directrice Interrégionale a reconnu que la méthodologie n’était pas « affirmée ».
Elle a également indiqué que l’enquête réalisée sur tout le département 57 était sans doute trop ambitieuse.
Elle nous a ainsi fait part de sa volonté de faire « une pause » dans la réalisation de ces enquêtes, et de les professionnaliser davantage (avec la création d’un service dédié ?).

Nous saluons la sagesse de cette décision, mais nous resterons vigilants sur les suites données aux enquêtes déjà réalisées.
La Directrice Interrégionale a conscience que l’accompagnement par la DISP des différents plans d’action issus de ces enquêtes est perfectible. Elle s’est engagée à poursuivre cet accompagnement, notamment par le biais de réunions avec les cadres chargés de mettre en oeuvre ces plans d’action.

Pour lire la suite, cliquez ici :

PDF - 221.3 ko









RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives