Snepap-Fsu

Avant qu’il ne soit trop tard…

mercredi 3 novembre 2010 par Webmestre SNEPAP-FSU

Avant qu’il ne soit trop tard, le SNEPAP-FSU demande à la direction de l’administration pénitentiaire d’intervenir pour sauver l’antenne locale d’insertion et de probation de Maubeuge !

Cette dernière est confrontée depuis de nombreuses années de manière chronique à un déficit de ressources humaines pour lequel les limites ne sont plus fixées.

Bien que sollicité en octobre 2009 par le SNEPAP-FSU, le directeur interrégional des services pénitentiaires de Lille n’a pas daigné répondre à la demande qui lui a été adressé par courrier.

Le SNEPAP-FSU n’a pas manqué d’alerter l’administration notamment lors des comités techniques paritaires.

Or, en 2010, la situation s’est encore dégradée : une conseillère d‘insertion et de probation de la CIP 13 a obtenu sa mutation, une autre est dans l’attente de son départ et l’équipe se verra amputer d’un nouveau personnel en novembre 2010 du fait du non renouvellement de son contrat,. En juin 2010 six conseillers d’insertion et de probation de la 14eme promotion sont arrivés mais il faut le redire ils sont en phase d’apprentissage.

La réforme de la formation initiale est grandement responsable de cette situation. En effet, la pré-affectation de stagiaires sur des postes de titulaires mutés, participe largement à l’état d’urgence dans lequel se trouve l’antenne de Maubeuge

De ce fait, plus de 600 mesures ne sont plus suivies en milieu ouvert, 3.8 équivalents temps plein doivent prendre en charge plus de 400 détenus et avec le départ de l’assistant de service social chargé des PSE on peut se demander ce qu’il adviendra des personnes bénéficiant de cet aménagement de peine.

A ce tableau catastrophique s’ajoute des locaux exigus et inadaptés : un seul box d’entretien, pas assez de postes dédiés pour les personnels…

Les personnels d’insertion et de probation de Maubeuge ne peuvent que gérer l’urgence, ils s’épuisent tant physiquement que moralement. L’absence de réaction de la DISP face à cette situation est incompréhensible !

Trop c’est trop !

Que faut-il de plus pour que la DISP réagisse ?

Dans les mois à venir se profile l’application de la loi pénitentiaire qui va vite devenir impossible sur Maubeuge vu l’état des ressources humaines de l’antenne !

Parmi les règles pénitentiaires européennes, dont la DAP se targue de respecter, la règle n°8, dispose que « le personnel pénitentiaire exécute une importante mission de service public et son recrutement, sa formation et ses conditions de travail doivent lui permettre de fournir un haut niveau de prise en charge des détenus »

Voilà de quoi faire rêver les personnels de l’antenne de Maubeuge !

Par conséquent, devant l’absence de réactions de l’administration l’équipe de Maubeuge se réunira le 08/11/2010 en assemblée générale pour déterminer les modes d’actions à venir.











RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives