Snepap-Fsu

Assemblee générale, Angers le 07-02-2011

mardi 8 février 2011 par Webmestre SNEPAP-FSU

L’ensemble des personnels du SPIP du Maine-et-Loire, réuni cet après-midi en Assemblée
Générale :

- affirme son soutien à tous les personnels mis en cause dans l’Affaire de Pornic.
- dénonce la récupération politique abjecte de cette dramatique affaire.
- rappelle que la garantie absolue d’un « risque zéro » n’existe pas.
- accuse le pouvoir exécutif de tromper l’opinion publique en faisant porter la
responsabilité de ce drame à des professionnels et en occultant le manque criant de
moyens connus de tous (rappelons que le budget de la Justice en France est situé au
37ème rang Européen, entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie).

La gravité du moment et le respect dû à la victime et à ses proches exigent que les pouvoirs
publics prennent leurs responsabilités et assument enfin les conséquences des choix opérés ces
dernières années en matière de Politique Pénale.

En conséquence, le SPIP 49 se mobilise et a décidé des moyens d’action
suivants pour la semaine du 07 au 11 Février 2011 :
- report des convocations sauf urgence et permanence
- boycott du CTPD
- annulation des réunions institutionnelles
- organisation d’une conférence de Presse le mercredi 09 février 2011 à 11h00
- communication aux parlementaires du département

En point d’orgue de ce mouvement, les personnels du SPIP se rendront
massivement à la journée nationale de mobilisation qui aura lieu
le Jeudi 10 février 2011 à Nantes.

L’ensemble du SPIP 49 exige que les personnels stigmatisés dans
cette affaire soient mis hors de cause et qu’un plan d’ampleur
pour la Justice soit enfin mis en oeuvre.

Fermons le Ministère des faits divers et laissons les
professionnels de la Justice travailler sereinement sans crainte
d’être jetés à la vindicte populaire.

L’équipe du SPIP 49










RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives