Snepap-Fsu

Agression d’une CPIP à Villepinte, SPIP 93

jeudi 13 novembre 2014 par Webmestre SNEPAP-FSU

Ce mercredi soir, une jeune collègue CPIP pré-affectée a fait l’objet d’une agression particulièrement violente, alors qu’elle attendait le bus à proximité de la Maison d’arrêt de Villepinte.
Le contexte permet d’établir un lien avec son activité professionnelle ; les premiers éléments laissent à penser que c’est le service qui était visé à travers elle.

Communication en format pdf, cliquez ici :

PDF - 163.1 ko

Bien sûr, les personnels d’insertion et de probation n’ont jamais été épargnés par les phénomènes de violence ; mais ceux-ci restent rares.
De fait, cette agression génère une émotion légitime, une émotion qui dépasse le seul cadre du SPIP concerné.

Le SNEPAP-FSU, par ses représentants locaux et nationaux, s’est mis à la disposition des personnels du SPIP 93.
L’administration, quant à elle, doit prendre toutes ses responsabilités, et nous veillons à cela : protection statutaire, mise en œuvre des protocoles de prise en charge suite à agressions, accompagnement de la collègue et des équipes de la MA Villepinte, et plus généralement du SPIP 93.

Rien ne peut, à chaud, ni expliquer, ni permettre d’éviter à tout jamais ce type d’événement. Chacun doit s’en préserver. Il n’est, dans ce contexte, aucune autre réponse que la solidarité, et la dignité.
Et c’est de solidarité et de dignité dont il est question à cette heure ; se réunir en assemblées générales peut être l’occasion de manifester celles-ci, et de montrer à notre jeune collègue qu’elle a intégré une profession qui fait corps (rédaction de lettres de soutien, motions etc.).

Pour le SNEPAP-FSU
Le Bureau national










RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives