Snepap-Fsu

33 TRAVAILLEURS SOCIAUX AU SPIP DES LANDES, MILIEU FERME !!!!

lundi 9 novembre 2009 par Webmestre SNEPAP-FSU

Les Travailleurs sociaux syndiqués et non syndiqués du SPIP des Landes, milieu fermé, souhaitent vous faire part de leur indignation quant aux largesses prises par certains visiteurs de prison dans le cadre de leurs interventions au Centre pénitentiaire de Mont de Marsan.

Si certaines dispositions ont pu être prises dans un délai de réactivité tout à fait satisfaisant (recadrage de la présidente locale de l’association après l’introduction d’une bombe lacrymogène en détention), il n’en reste pas moins qu’un ferme rappel du cadre d’intervention, des missions et des limites de l’activité bénévole en détention doit être fait.

En effet, nous nous sommes émus de plusieurs événements relatés par différents collègues ces dernières semaines comme :

L’envoi de colis postaux aux détenus
la diffusion auprès d’un détenu de la copie d’un échange de mail entre le visiteur et le TS (avec l’adresse mail du TS qui circule en détention)
la prise de contact avec la famille d’un détenu actuellement en instruction sans avoir pris le soin de se référer à la notice prévenue par l’intermédiaire du TS.
Des passages au greffe pour poser des questions sur la situation pénale d’un détenu.
....... Ces situations doivent, à notre sens, être mises à plat et recadrées par la direction du SPIP.
De plus, un récent mail en date du 26 octobre 2009, adressé à notre CSIP, a mis le feu aux poudres .
En effet, ce mail concerne un détenu dont la gestion en détention par le SPIP requiert la plus grande attention mais aussi la plus grande prudence. Or, le contenu de ce mail remet insidieusement en cause la capacité d’intervention de notre collègue, soumet des propositions de modalité de prise en charge de la PPSMJ par le SPIP, et enfin nous indique que le SPIP mettrait en échec le projet d’aménagement de peine car « le dossier ne pourrait pas être rempli dans des temps normaux par la personne en charge du dossier de ce détenu ». Pour information le détenu sera conditionnable dans 6 mois.....

Les représentants de l’ANVP ne sont ni travailleurs sociaux, ni avocat, alors :

QUE CHACUN RESTE A SA PLACE DANS LE RESPECT DES MISSIONS QUI LUI SONT CONFIEES !!!

Nous attendons une réaction ferme et rapide de notre direction.











RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives